Conseil des droits de l’homme des Nations unies (OHCHR/CDH)

Sujet 1 : Les droits des minorités sexuelles

Les minorités sexuelles sont parmi les groupes démographiques les plus réprimés et défavorisés au monde. Leurs droits à la sécurité sexuelle et génésique, à la participation politique, à la liberté de réunion, à se marier et même à la vie sont non reconnus, limités ou prohibés. Dans la société, les violences verbales et physiques continuent de marquer le quotidien de nombre de personnes LGBT. Malgré le progrès déjà réalisé par plusieurs pays au cours des dernières années, les rapports entre personnes du même sexe demeurent toujours illégaux dans soixante-douze États, où ils peuvent être punis de prison, voire de mort. Il faut que le CDH traite de nouveau la question des droits des minorités sexuelles.

Sujet 2 : Les droits des migrants à l’autodétermination

Selon les rapports du CDH, il existe actuellement vingt-trois situations actives des réfugiés et quatre-vingt-quatorze pays touchés par ces crises. En 2017, 258 millions des personnes étaient migrants, partant leurs pays d’origines pour établir une vie meilleure ailleurs. Après avoir risqué leur vie pour atteindre ce rêve, les migrants sont souvent marginalisés, rejetés, ou expulsés de leurs pays de destinations. La Convention des réfugiés et ses protocoles additionnels se sont avérés inadéquats par rapport à la protection des droits de la personne des migrants. Cependant, les États doivent respecter la souveraineté des autres. Le CDH a besoin de rédiger un nouveau cadre pour aborder la situation désespérée des réfugiés, tout en prenant aussi en considération la souveraineté des pays affectés.  

Committee

Roles:

Afghanistan

Angola

Australie

Brésil

Chile

République populaire de Chine

Croatie

Cuba

République démocratique du Congo

Égypte

Hongrie

Islande

Irak

Japon

Méxique

Népal

Nigéria

Pakistan

Pérou

Qatar

Rwanda

Arabie saoudite

Sénégal

Slovaquie

Afrique du Sud

Espagne

Tunisie

Ukraine

Royaume Uni